Ateliers et conférences

MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX GUÉRIR
Telle était la devise de mon grand-père, Christian de Duve, chercheur en médecine et lauréat du Prix Nobel de médecine en 1974. Je ne peux qu’être d’accord : lorsque l’on comprend comment fonctionne quelque chose, on est à même d’en tirer le meilleur bénéfice.

Lors des ateliers, deux choses m’importent :

J’ai à coeur de rester au plus près de la « vraie vie ». Loin d’un exposé théorique ex cathedra, j’utilise un langage simple mais pas réducteur. Je cherche à vous transmettre des outils pratiques, des perspectives concrètes, claires, abordables afin de vous rendre autonomes et compétents, s’agissant de votre santé psychique. Chaque atelier a un substrat théorique qui est immédiatement mis à l’épreuve dans des situations de la vie courante. 

Il m’importe également de vous encourager à solliciter votre subconscient dans votre démarche : en effet, 95% des pensées sont d’ordre subconscient ! C’est dans ce but que sont introduites dans les journées d’atelier des méditations guidées introspectives ou thérapeutiques et des vidéos d’hypnose suggestive aux vertus subliminales.

Tout au long de l’atelier, vous serez encouragé à vous familiariser avec ces nouveaux outils que vous aurez découverts, à participer aux exercices et à poser toutes vos questions. Chaque membre du groupe est engagé pour que nous progressions ensemble, pour que chacun reparte à la fin avec les réponses à ses questions, avec des solutions à mettre en place, avec une vision éclairée de sa vie.

Les thèmes des ateliers et conférences  sont :
L’estime de soi – Le décodage des émotions – Les relations saines – Le désir de vivre – La psychologie créative.

Consultez ci-dessous le descriptif des différents thèmes.

Chacun de ces ateliers peut être programmé au sein de votre organisation, en Belgique ou à l’étranger.
Pour ce faire, prenez contact ici.

À L’AGENDA :

3 CLÉS POUR AUGMENTER L’ESTIME DE SOI

Conférence au Centre Oxyzen, 282 rue du Noyer à 1030 Bruxelles le vendredi 29 novembre 2019, de 19h30 à 20h30

ESTIME DE SOI : (atelier)

ENFIN, JE M’AIME !
L’estime de soi est la fondation de notre bien-être. Les sentiments que nous nourrissons à l’égard de nous-mêmes sont l’assise sur laquelle repose notre niveau de bonheur, notre appétit de vivre, la qualité de nos relations, la réalisation de nos désirs, l’accomplissement de nos objectifs, et même la qualité de l’estime de soi de nos enfants ! 

Une estime de soi défaillante engendre, par conséquent, un bouleversement de tout autre aspect de notre épanouissement.

Dans l’enfance, ces bases peuvent être si facilement écorchées, abîmées par un mot, un geste maladroit… 

À l’âge adulte, les signaux indubitables d’une faible estime de soi sont, entre autres, l’image négative de soi, le manque d’amour vis-à-vis de soi, le désir de vouloir plaire à tout prix, la peur du regard de l’autre, la jalousie, le perfectionnisme, les difficultés que l’on a de se faire respecter, ou d’oser dire non… 

Le rôle fondamental de l’estime de soi en tant que base solide sur laquelle prendre appui pour oser vivre selon nos aspirations, nos valeurs profondes est indubitable. Les personnes ayant une bonne estime d’elles-mêmes s’expriment aisément en société, ne sont pas désarçonnées par le jugement d’autrui, osent relever des défis et se remettent plus facilement d’un échec que les autres. Elles osent entreprendre de nouveaux projets, savent mettre leurs limites, apprécient l’attention et l’amour qu’elles reçoivent… Et il y a tant d’autres avantages encore !

Pour autant, une estime de soi défaillante n’est pas une fatalité, elle peut être restaurée. L’estime de soi est un sentiment d’affection et de respect pour soi-même et, quoique nombre de gens pensent le contraire, elle peut se créer et se développer.

L’atelier Estime de soi est bâti autour de cette idée centrale qui consiste à générer de nouveaux sentiments vis-à-vis de soi-même. Nous abordons toutefois deux ou trois notions théoriques fondamentales, ensuite, l’atelier vous invite peu à peu à modifier votre cadre de référence, vous bâtir une nouvelle estime de vous-même, solide et juste, à travers des questionnaires introspectifs, des perspectives nouvelles, des suggestions, des exercices individuels et en groupe, une méditation guidée, des supports vidéo et des séances de questions/réponses.

 

  • – Bases théoriques : définition, nuances, origines.
  • Bilan personnel : votre niveau d’estime de vous
  • Construction d’un sentiment en soi : perspectives nouvelles et exercices individuels et de groupe
  • Estime de soi et reconnaissance, échec et réussite, le risque de devenir prétentieux ou narcissique, le harcèlement, la manipulation…
  • Méditation guidée, supports vidéo, séances de questions/réponses,…

2019 : pas de dates prévues
Pour organiser cet atelier au sein de votre organisation, en Belgique ou à l’étranger, prenez contact ici.

 

ÉMOTIONS : (atelier)
PRÉSERVER SON ÉQUILIBRE
Sourires figés, larmes au bord des yeux, prêts à bondir de rage, exaspérés, craintifs, poker face,… Autant de signes que nos émotions sont bien là mais sans doute mal comprises et utilisées. Et pour cause, nombre d’émotions ont piètre réputation. Lâche, colérique, « fillette »,… On qualifie volontiers les émotions que l’on n’aime pas ressentir de négatives alors qu’elles ne sont en réalité que désagréables.

Les émotions primaires (au nombre de 4 à 7, selon les auteurs) sont des signaux, des guides qui ne sont pas négatifs mais qui cherchent simplement à nos faire savoir quelque chose de nous et de nos besoins.  Que nous nous en soyons coupés ou que nous les trouvions, au contraire, encombrantes, nos émotions sont un outil précieux de maintien de notre équilibre, notre santé, notre épanouissement et même nos relations.

Lorsque l’on sait qu’en faire, comment les décoder et les utiliser, elles deviennent de précieuses alliées pour notre bien-être alors, insensibles ou hypersensibles, apprenez que vous perdez sans aucun doute quelque chose à passer à côté du message de vos émotions.

Le but de cet atelier est de nous familiariser avec les 4 émotions naturelles, leurs signaux, leurs messages et comment les utiliser de manière constructive pour préserver notre équilibre et notre épanouissement. Nous aborderons également des sentiments plus complexes tels que la honte, la jalousie, la culpabilité,… Nous verrons aussi les émotions interdites ou favorisées au sein de certaines familles et les dysfonctionnements que cela crée au sein de notre matrice émotionnelle et aborderons l’effet délétère d’une mauvaise gestion des émotions sur la santé. L’effet d’un apprentissage se renforce par le passage à l’action : nous mettrons donc immédiatement notre enseignement en pratique lors d’exercices en sous-groupes.

  • Bases : l’émotion sous ses aspects physiologiques et psychologiques
  • Causes et manifestations de nos émotions (les 4 à 7 émotions primaires)
  • Utilisation adéquate de nos émotions
  • L’hypersensibilité, la dépression, les sentiments complexes (jalousie, honte, culpabilité,…)
  • Séances de questions/réponses, exercices de mises en situation, méditation guidée,…

2019 : pas de dates prévues
Pour organiser cet atelier au sein de votre organisation, en Belgique ou à l’étranger, prenez contact ici.

 

RELATIONS SAINES : (atelier)
COMMENT TROUVER LA BALANCE LIENS/AUTONOMIE
Aristote le disait déjà il y a plus de 2000 ans : « L’homme est un animal social ». Le phénomène d’hospitalisme décrit par René Spitz au début du 20è siècle corrobore ceci en révélant notre nécessité vitale d’entretenir des contacts sociaux (Spitz a observé les bébés en pouponnière qui se laissent dépérir par manque de contact social). 

Alors qu’être en relation avec d’autres fait partie de nos besoins psychologiques de base, il apparaît parfois si compliqué d’avoir des relations saines et équilibrées. On veut être en lien mais on ne se comprend pas, on veut de l’autonomie mais on a aussi besoin des autres, on veut aider mais ne pas être abusé, on veut mettre ses limites sans être désagréable, on veut être compris mais ne pas inspirer pitié, on veut exiger mais ne pas être perçu comme celui qui impose… Avec autant d’écueils éprouvants entre lesquels naviguer, ce n’est pas simple.

Trouver le juste équilibre entre liens affectifs et autonomie est l’objectif de cet atelier. Nous y abordons les besoins que nous cherchons à combler dans les relations sociales et qui peuvent, ou non, être comblés autrement. Nous identifierons ce qui nous fait déraper, selon que l’on ait plutôt une tendance à persécuter, à nous victimiser ou à sauver. Nous apprendrons aussi comment transformer nos mauvaises habitudes en atouts. Parce qu’au fond, aimer et être aimé sainement, n’est-ce pas ce à quoi nous aspirons ?

  • Bases : instinct grégaire, nécessité d’être en relation
  • Enjeux sous-jacents qui maltraitent la relation : les identifier et les déjouer
  • Entretenir des relations saines en dehors du triangle dramatique de Karpman (Sauveur – Victime – Persécuteur)
  • Séances de questions/réponses, exercices de mises en situation, …

2019 : pas de dates prévues
Pour organiser cet atelier au sein de votre organisation, en Belgique ou à l’étranger, prenez contact ici.

 

DÉSIR DE VIVRE : (atelier)
CHOISIR DE VIVRE POUR QUE LA VIE VAILLE LE DÉTOUR
Idée fugace ou persistante, il arrive que certains d’entres nous contemplent la mort comme étant LA solution. Pour ceux-ci, il est difficile de renoncer à cette idée tant elle semble attrayante par son efficacité. En effet, si la vie ne nous plaît pas, une solution radicale est de la déserter. Trop nombreux sont ceux qui passent à l’acte, laissant souvent leur entourage dans un grand désarroi, et bien plus nombreux encore sont ceux qui y pensent, sans jamais passer à l’action. Cela étant, la simple idée d’envisager une mort prématurée, même sans passage à l’acte, constitue en soi l’entrée dans un cercle vicieux. Plus l’on contemple l’idée de mourir, plus la vie se complique et plus on souhaite y mettre fin. Aussi soulageante que puisse paraître l’option du suicide pour quelqu’un qui souffre du mal de vivre, elle n’est en fait que la drogue qui cache le problème réel sous-jacent.

Lorsque la vie ne nous plaît plus au point d’envisager le suicide, il existe un procédé plus favorable qui a pour effet immédiat de rendre la vie de plus en plus vivable, pour devenir agréable et épanouissante.

L’objet de cet atelier est d’explorer ce fameux procédé, qui n’a rien de macabre, bien au contraire. Ce procédé vise à redonner le goût à la vie, l’appétit de vivre.

  • Bases : statistiques, définitions 
  • Un système de croyances inversé
  • L’épuisement lié  au manque de désir de vivre : un cercle vicieux
  • Explication et mise en pratique du procédé pour développer le désir de vivre
  • Séance de questions/réponses

2019 : pas de dates prévues
Pour organiser cet atelier au sein de votre organisation, en Belgique ou à l’étranger, prenez contact ici.

 

INTRODUCTION À LA PSYCHOLOGIE CRÉATIVE : (conférence)
COMPRENDRE NOTRE PSYCHISME
Adultes, nous reconnaissons tous aisément l’empreinte de notre passé sur nos choix de vie, nos comportements et nos émotions. On a fait les mêmes études que papa, on a les mêmes angoisses que maman, on a choisi un conjoint radicalement à l’opposé de ses parents,… Alors que nous nous croyons libres, nous sommes guidés par des motifs inconscients contre lesquels nous nous sentons parfois désespérément impuissants. Mais est-ce vraiment le cas ? Sommes-nous totalement démunis face à nos conditionnements, face à nos traumatismes ? Tout se joue-t-il vraiment avant 6 ans ?

Non bien sûr, derrière cette formule choc, même l’auteur, Fitzhugh Dodson, reconnaît que l’avenir de chacun n’est pas totalement déterminé par sa petit enfance. Nous sommes des êtres en perpétuelle transformation, adaptation et régénération. Notre cerveau conserve sa plasticité tout au long de la vie. Cette plasticité peut être entretenue pour une meilleure adaptabilité, pour garder une bonne santé psychique et « vivre avec son temps ». Elle peut également être exploitée pour re-dresser notre cerveau, nous libérer des conditionnements limitants ou toxiques et nous permettre de façonner nos conditionnements à notre avantage.

L’objectif de cet atelier est d’explorer les confins de nos mécanismes psychiques, le fonctionnement neuro-psychologique (en termes abordables), pour comprendre comment se mettent en place les conditionnements, les traumatismes et aborder ensuite que faire pour s’en libérer et ré-organiser notre réseau cérébral pour plus de bien-être.

  • Le fonctionnement neuro-psychologique : les bases, la plasticité cérébrale
  • Le conditionnement et le phénomène d’empreinte traumatique
  • L’enfermement dans le passé, la répétition des schémas
  • Le changement ou la guérison psychologique : comprendre pour guérir
  • Séances de questions/réponses

2019 : pas de dates prévues
Pour organiser cet atelier au sein de votre organisation, en Belgique ou à l’étranger, prenez contact ici.